À votre écoute

Historique

Antoine-Frédéric Ozanam (Milan, 23 avril 1813 – Marseille, 8 septembre 1853) est un professeur de littérature étrangère à la Sorbonne, fondateur de la Société de Saint-Vincent-de-Paul, historien et essayiste catholique français ; il a été béatifié par le pape Jean-Paul II le 22 août 1997 1.

Voilà désormais plus de 160 ans que la Conférence Saint-Vincent de Paul de la Gruyère poursuit infatigablement sa mission au service des plus démunis, entérinant la maxime vincentienne selon laquelle « les choses de Dieu se font d’elles-mêmes, mais pas toutes seules ». Elle s’inscrit ainsi dans la plus pure tradition évangélique initiée au tournant du XVIIe siècle déjà par Vincent de Paul, l’ « apôtre de la charité », sous le patronage duquel se regrouperont de jeunes bénévoles universitaires en 1834. Ils qualifieront ces assemblées caritatives de « conférence », en référence à leurs réunions studieuses et périodiques. Au sein de ceux-ci, on citera Frédéric Ozanam (1813-1853), que le pape Jean-Paul II béatifiera le 22 août 1997, récompensant ainsi son infatigable dévouement envers les plus démunis et les plus malheureux. Parmi les spécificités de ce premier dévouement caritatif, on relèvera l’importance des visites à domicile, visites qui se perpétuent aujourd’hui encore, afin de s’approcher au mieux des besoins (des familles) et d’y répondre le plus favorablement.

Si on ne porte plus désormais de bois aux familles démunies en Gruyère, plus de 1444 fagots, comme à l’époque du fondateur de la Conférence bulloise en 1855, Joseph-Frédéric Gendre (1819-1900), c’est néanmoins la même volonté de témoigner une réelle solidarité envers les personnes vivant dans la plus grande précarité qui nous relie à ces premiers membres fondateurs, parmi lesquels on citera encore Augustin Glasson (1809-1882), qui présida la Conférence durant 27 ans, le docteur Xavier Glasson (1809-1881), Georges Rohner, Jules Dupré(1824-1911), Jean Enard, Jean-François Sudan, Jean-Joseph Sudan, Charles-Boniface Glasson (1815-1880), Jean-Baptiste Peyraud, Jean-Sylvestre Toffel et enfin le docteur François-Paul de Castella (1788-1860).

Aujourd’hui la Conférence Saint-Vincent de Paul compte une vingtaine de membres bénévoles actifs en Gruyère qui se réunissent chaque mois à Bulle pour répondre aux demandes. Elle s’est considérablement agrandie en 2015, s’est dotée de nouveaux statuts et inclut désormais les secteurs de l’Intyamon, de Charmey, de la Roche.  Puisse cette « germination de bonnes volontés agissantes » fleurir encore de nombreuses années en Gruyère et s’inscrire comme jalon dans un historique futur!

Source :
1 – Wikipedia